Ligne d’écoute téléphonique nationale

0811 69 04 34
PRIX D'UN APPEL LOCAL

 

Retour

 

PERRUQUES, FOULARDS, TURBANS
 

SOMMAIRE

> Perruques
   > Le choix de la perruque

   > Entretien
   > Remboursement
   > Quelques adresses


> Foulard & turbans
   >
Foulards
   > Turbans
   > Accessoirisez !
   > Donnez le change sans cheveux
   > Astuces
   > Où trouver ses foulards
      et ses turbans ?


Perdre ses cheveux, c’est le moment redoutée du traitement !

Vous pouvez les laisser tomber petit à petit, de façon naturelle ou décider de vous raser la tête pour écourter ce moment difficile.
Conseil : ne pas rasez à blanc mais laissez 2-3 mm pour permettre à vos cheveux de tomber sans douleurs.


Si vous portez les cheveux longs, vous pouvez adopter une coupe courte avant le début du traitement de chimiothérapie.
Quand vos cheveux repousseront, vous retrouverez vite cette petite coupe...
Mais vous pouvez également décider d'attendre le moment où vos cheveux commencent à tomber afin d'en profiter au maximum. Vous pourrez demander au revendeur de perruques de couper vos cheveux qui tombent et sortir de chez lui coiffée avec la prothèse capillaire choisie
.



Foulards & turbans

Foulards

Le foulard est l’accessoire indispensable après une chimio et la chute de cheveux qui s’en suit. C'est l'alternative colorée à la perruque, surtout l’été quand il fait chaud.
Préférez-les en coton ou mieux en bambou, doux et anti-bactérien. Evitez ceux en viscose ou en soie car ils risquent de glisser.


Turbans

Aéré, épais, léger ou élaboré, un turban est votre meilleure alternative à la perruque lors de vos sorties en public après une chimiothérapie. Le turban dispose souvent d'un façonnage plus recherché que les foulards, légers pour l’été ou plus épais pour l’hiver... Comme pour les foulards, privilégiez le 100% coton ou le bambou.

Accessoirisez !


Photos : © www.rosettelavedette.com

Faites de votre foulard ou de votre turban un accessoire trendy en l’agrémentant de boucles d’oreille, d’un collier ou d’une broche. Optez pour la couleur et essayez des modèles un peu plus grands et plus voyants. Votre turban deviendra ainsi un véritable article de mode.

Vous trouverez des vidéos pour apprendre à les nouer, ici : www.rosettelavedette.com et là : www.oncovia.fr ou encore sur www.comptoir-de-vie.com

Donnez le change sans cheveux

> Mettre un bonnet en coton sous le foulard.
> Faire bouffer le foulard sur l’arrière de la tête avant de l’attacher.
> Ajouter un bandeau imprimé ou un deuxième foulard pour créer du volume sur le front.
> Pour habiller la nuque : enrouler un paréo « en chignon » ou nouer un foulard en « queue de cheval » sur la nuque
.
> Il existe des foulards avec une bande de cheveux au niveau de la nuque. On peut aussi acheter une frange ou une couronne de cheveux qui s’accroche au foulard avec un velcro.


Astuces

> Préférez-les en soie, coton, lin ou viscose qui tiennent mieux, contrairement aux textures synthétiques qui glissent.
> Pour les foulards, plus le tissu est long, plus il permet de créer du volume. Version carrée (90x90) ou rectangulaire (100x180) selon la façon de le nouer.
> En été : choisir une matière lavable comme le coton qui absorbe la transpiration et garde la tête au frais.
> On perd beaucoup de chaleur par la tête, surtout sans cheveu. Pour éviter de prendre un coup de froid pendant la nuit (même en été), prévoir des bonnets en coton.


Où trouver ses foulards et ses turbans ?

Un peu de shopping dans les grands magasins fera sûrement l’affaire.

Mais il existe bien sûr des adresses spécialisées, les mêmes que pour les prothèses externes ou la lingerie en général.


Et sinon sur la toile : Comptoir de Vie, La Chapoteuse, le site belge Rosette la Vedette ou encore www.perruques-turbans.com...

 



Perruques

Le choix de la perruque

Il est préférable de choisir sa perruque avant de perdre ses cheveux. Le spécialiste pourra plus facilement identifier le style de perruque susceptible de vous plaire et qui offre le résultat le plus naturel possible.

Cheveux synthétique ?
De gros progrès ont été faits pour les perruques en cheveux de synthèse. Le rendu est très naturel et les choix de coupes et couleurs multiples. De plus, elles ont le gros avantage d'être bien plus légères que celle en cheveux naturels.
Elles sont très facile à entretenir et beaucoup moins chères que les perruques en cheveux naturels.
En revanche, elles ne supportent pas la chaleur et ne laissent guère place à la fantaisie. Une fois coupe et couleur choisies, on ne peut plus y toucher.


... ou naturel ?
Les perruques en cheveux naturels, quant à elles, offrent un résultat naturel inégalé. Elles permettent de faire du sur-mesure : mèches, coupes, ondulation ou lissage, comme avec la fibre capillaire, tout est permis.

En revanche, elles sont souvent lourdes et nécessitent un entretien plus contraignant. Enfin, le prix pour ce type de perruque reste un inconvénient certain : elles sont 3 à 5 fois plus chères que les perruques en cheveux de synthèse.

Choix du bonnet
Le style et l'allure c'est bien, mais le confort est lui aussi primordial.
Selon votre budget, il en existe différentes sortes :
> Bonnet en tulle et mono-filament montés à la main :
Ce modèle est ce qui se fait de mieux et malheureusement de plus cher. Le vrai atout de ce modèle réside dans son confort inégalable, son maintien parfait et une allure naturelle zéro défaut au quotidien grâce au mono-filament qui permet de coiffer la perruque dans toutes les directions en gardant une apparence naturelle. En effet, comme les cheveux sont implantés individuellement à la main comme sur un cuir chevelu et que la peau se voit par transparence, le résultat ressemble à s'y méprendre à un vrai cuir chevelu.
> Bonnet en tulle monté entièrement à la main :
Moins coûteux que le précédent, il est le bon compromis entre budget et confort. Ainsi, les perruques en tulle, entièrement faites à la main offre une monture très agréable à porter et ultralégère. Le résultat est un peu moins naturel qu'avec le mono-filament mais la perruque reste invisible.
> Bonnet en filet :
Beaucoup moins onéreux que ses concurrents, le bonnet en filet offre également un résultat qui peut parfois manquer de naturel. Il est également un peu moins confortable mais il représente une vraie alternative pour les budgets serrés.

> Nouveauté : il existe maintenant pour toutes les catégories de perruques, des bordures en tulle cinéma qui apportent un aspect très naturel et qui permettent de coiffer les cheveux vers l'arrière.

Quelques erreurs à ne pas commettre
> Choisir une perruque « déjantée » : blonde platine ou rousse fatale, alors que vous êtes habitué à votre chatain classique. Il va y avoir suffisamment de changements dans votre vie, sans en rajouter. Sans compter que ce nouveau look va vous attirer une multitude de questions auxquelles vous n’avez pas forcément envie de répondre.
> Choisir une coiffure qui ne vous ressemble pas. Là aussi, pas de cheveux frisés si vous les avez naturellement raides comme des baguettes, pas de frange si vous n’avez jamais essayé, ...
> Choisir une perruque à cheveux longs. A moins d’y mettre le prix, les «chevelures » longues font ce qu’elles sont : des perruques. En d’autre terme, pas très naturel.

> Faire des retouches trop importantes le jour de l’achat. Une fois que vous avez perdu le gros de vos cheveux - et que la « surcouche » de vos cheveux en dessous ne fausse plus la mise en place de la perruque -, retournez alors chez le perruquier pour qu’il donne le dernier coup de ciseau.


Entretien


Une perruque se lave à peu près tous les 15 jours. Cela dépend de la fréquence à laquelle vous la portez et de votre exposition aux odeurs extérieures.

Pour le shampoing, vous pouvez utiliser un shampoing doux classique. Faite tremper, sans frotter, votre perruque dans l'eau avec une noisette de shampoing 10 à 15 minutes avant de la rincer.

Vous pouvez également utiliser un après-shampoing pour offrir douceur et éclat à votre chevelure. Appliquez le des “racines” aux pointes de votre perruque. Laissez poser puis rincez.

Le séchage est une étape délicate pour une perruque.

Pour une perruque synthétique, il ne faut jamais utiliser de sèche-cheveux car elles ne supportent pas d'être exposer à une source de chaleur. Il est donc préférable de la laisser sécher à l'air libre après l’avoir tamponné délicatement dans une serviette. Il faut également éviter de la brosser quand elle est mouillée. Une fois sèche, vous pourrez la démêler et elle retrouvera sa forme.

Pour les cheveux naturels, malgré les apparences, vous devez également attendre qu'ils soient secs avant d'entreprendre tout coiffage. Pour leur redonner allure et forme, un "brushing" sera indispensable.

Pour conserver votre perruque dans les meilleures conditions, installez-là sur un porte-tête dès que vous ne la portez pas. Vous pouvez aussi la ranger à plat dans sa boîte d'origine afin qu'elle ne prenne pas inutilement la poussière.


Remboursement


La Sécurité sociale prend à charge jusqu'à 125 €.
Ce tarif correspond généralement aux perruques premier prix.
Le prix moyen d'une perruque étant de 300 à 500 € pour des cheveux synthétique et de 800 à 1500 € pour des perruques en cheveux naturels, vous pouvez contacter votre mutuelle car celle-ci prend peut-être en charge une partie de cette dépense.

Vous avez droit à deux perruques par an (tous les 6 mois).

Vous pouvez également faire une demande d’aide financière pour le paiement de votre perruque à la Ligue contre le cancer.



Quelques adresses


www.cliniqueducheveu.fr
www.anydavray.fr

www.perruques-nj.com
www.comptoir-de-vie.com (100 modèles de perruques, 4 marques différentes : Elite, Raquel Welch, Newmee et Gisela Mayer ; remboursées par la sécurité sociale et qui se décline en de très nombreux coloris) 
www.perruques-turbans.com


Et quand vos cheveux ont repoussé, vous pouvez nous donner votre perruque et faire des heureuses. C'EST ICI !

     
     

Le choix de la perruque - Entretien - Remboursement - Quelques adresses
Foulards & turbans
 

Retour - Haut de page