Ligne d’écoute téléphonique nationale

0811 69 04 34
PRIX D'UN APPEL LOCAL

 

 

  

 

 

  

Retour


 

Dr Denis Gingras et Dr Richard Béliveau

Les aliments contre le cancer, c’est du sérieux. Il y a le chou, l'oignon, le soya, les petits fruits, la tomate, les oméga-3, de même qu'une épice de la cuisine indienne, le curcuma, le vin et - quelle merveilleuse nouvelle! - le chocolat. Chacun d’eux mérite un chapitre, où l'on navigue entre l'histoire culinaire et la structure de leurs composés chimiques.
Si l'explication scientifique en vient à rebuter, pas de problème : on saute le paragraphe pour poursuivre la lecture, du reste fort passionnante. Et surtout convaincante. Impossible de lire cet ouvrage sans adopter de nouvelles habitudes, pour garnir son panier de provisions et préparer les repas.
La première partie du livre, celle qui explique l'idée derrière ces recherches, vaut aussi le détour. Le cancer est une réalité omniprésente au XXIe siècle, dans les pays industrialisés : mieux comprendre le phénomène s'avère désormais vital.

On peut ainsi apprendre quelques notions de base sur l’apparition et la progression de la maladie. Il est notamment question de l'angiogénèse, ce processus physiologique par lequel de nouveaux vaisseaux sanguins se forment autour d'une tumeur, ce qui permet à celle-ci de s'approvisionner et de croître. Une certaine partie de la recherche cherche maintenant à stopper l'angiogénèse pour affamer les tumeurs. Et c'est ce que font les molécules contenues dans les fruits et les légumes, qu’étudie l'équipe de Dr Béliveau et de Dr Gingras. On apprivoise aussi de nouveaux concepts comme l’approche métronomique, qui consiste à administrer de petites doses de médicaments tous les jours plutôt qu’une très forte dose sur une courte période comme on le fait en chimiothérapie. Ce qui a l'avantage de moins hypothéquer le patient. Bien que curative, l’approche métronomique est bien adaptée à la prévention du cancer, croient les auteurs. Or, c'est justement ce qui se passe quand on consomme quotidiennement des aliments anticancer.

Bref, ce livre est excellent : données bien vulgarisées, photos couleur, schémas explicatifs et mise en page soignée. Le travail des docteurs Béliveau et Gingras et de leur équipe de chercheurs est un cadeau du ciel pour tous ceux qui choisissent la santé !

richardbeliveau.org

 

 

C'est presque trop beau pour être vrai : certains aliments posséderaient des propriétés anticancer tellement puissantes, que l'on pourrait les utiliser pour se prémunir contre la maladie et même pour la traiter. Mais cela est bel et bien reconnu.